Créez votre shinobi et faîtes le devenir le meilleur !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Orage dans les Montagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsukii

avatar

Féminin Nombre de messages : 313
Age : 24
Localisation : sous un arbre ^^
Emploi/loisirs : taper mon voisin x)
Humeur : joyeuse =)
Date d'inscription : 03/03/2009

Feuille de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
140/150  (140/150)
Avertissements: 0 avertissement - Membre Parfait

MessageSujet: Un Orage dans les Montagnes   Dim 12 Déc - 23:19

Douze heures ? Trois jours ? Elle était incapable de dire depuis combien de temps elle marchait. Devant elle s’étalait à perte de vue des forêts de sapins et de conifères recouverts de neige. La jeune fille avait grimpé haut dans la montagne, avec une énergie surprenante. Elle-même ne savait pas d’où elle sortait. D’habitude, lorsqu’elle agissait ainsi, c’était qu’elle était énervée. Pourtant, elle ne se sentait agacée par rien au monde…

Ses cheveux noirs flottaient dans la brise gelée. Tatsukii parvint à un nouveau col, un vent de folie soufflait là haut. Elle recouvrit le paysage de son regard noir, si profond… La brume inondait la vallée, ne laissant dépasser de quelques sommets épars. C’était beau et grand. Les nuages se formaient et se reformaient, dessinant des objets… un poisson, un fleuve, un visage…

Elle regrettait, oui. Elle regrettait d’avoir tué celui qui l’avait accepté. Mais elle ne le ferait jamais revenir, elle le savait. Même lui ne voudra jamais de cela. Et puis tant de choses s’étaient passé depuis, la rencontre avec cette fille Uchiwa qui avait l’air si pure… Ryuudan, qui était comme son grand frère… et Wild… Elle y avait repensé. Ce n’était qu’une personnification… Mais au fond d’elle, elle n’y croyait pas. Elle ne voulait pas y croire. Wild était la Haine. Il ne l’appréciait pas. Pourtant, Tatsukii éprouvait pour lui une sorte d’admiration, de fascination maladive.

Le noir… un noir qui blesse… Un vide malsain… un vide qui tue…

Le chakra de Tatsukii bouillonnait. Ses pas restaient constants, elle avait repris sa marche. Au fond d’elle, sa mémoire recherchait les bouts manquants de sa vie… elle voulait revenir au début, aux sources… à ce qu’elle était vraiment… Ses pas la menèrent vers une cascade glacée. Une gigantesque barrière de glace, si vaste et si haute… une œuvre titanesque de la nature… elle s’assit devant pour la contempler, regardant de façon amusée son reflet… et sa folie recommença…

- Dis donc, tu as bien changé, toi, se dit-elle à voix haute. Tu commences presque à être sociable…
- Ce n’est peut-être pas si mal… je me sens vivre à nouveau avec eux…
- Vivre à nouveau ? mais ta vie, ce n’est pas ça ! Tu es née pour tuer Tatsukii… Tu es la fille de la Nuit… De Tsuki, la Lune… tu n’as jamais remarqué à quel point vos noms se ressemblaient ?
- Tu essayes de me tenter à nouveau, c’est ça ? Mais je ne te crois pas, ça n’apporte jamais rien de bon, la Haine…
- Dirais-tu ça en face de Ryuudan ? Ou plutôt, en face de Wild… ?
Tatsukii hurla. Ses mains, tremblantes, parcourraient nerveusement son kimono, l’enserrant à plusieurs reprises.
- Tu renies ton passé, c’est ça ? Tu veux m’oublier ?
- Non… ce n’est pas ça… non… gémit-t-elle.
- Ils ne t’oublieront jamais, eux !
Sa voix était soudainement devenue un murmure, un chuchotement de mauvaises intentions… un silence de haine… si manipulatrice…
- Eux ?
- Ceux que tu as tué… celui que tu as tué…
«Nooooooon ! »
Son cri résonna dans les montagnes. Sa main avait empoigné une stalactite de glace, ses yeux étaient rivés sur son reflet dans la cascade de glace qui dansait devant elle. Des yeux rouge feu… si elle avait pris du recul sur la situation, elle aurait compris qu’elle s’auto-hypnotisait…
- Tu ne m’oublieras pas, pas vrai ? je serais si triste sans toi… si malheureuse… tu te rends compte du mal que tu me causerais ?
- TAIS-TOI !
- Tu ne voudrais pas blesser quelqu’un d’autre, n’est-ce pas… tu es devenue si gentille… tu ne ferais pas de mal à une biche même si tu crevais de faim… mais le monde n’est pas comme ça… oh non… ce sont eux qui te feront agoniser, ILS TE DESCENDRONT COMME UN CHIEN !… ou pire…
Elle ne tint plus… résister contre un ennemi était déjà difficile, mais contre soi… c’était encore plus dur… sa main portant la stalactite descendit rapidement. Du sang jaillit. Elle regarda sa main gauche, empalée dans la glace, avec un regard étonné et fou, si tranquille... Ses yeux remontèrent le long de la paroi de glace. Une joie folle, mélancolique, dansait dans ses pupilles dilatées.
- Si c’est ainsi, je vais me battre. Contre toi.
- Contre moi ?
- Oui.

Le reflet s’agita dans la colonne glacée alors que Tatsukii demeurait impassible. Puis un clone de glace, si parfait, sortit de l’ancienne cascade figée par l’hiver. L’Ombre se mit en face de la jeune fille, s’agenouilla et s’inclina avec respect. Un peu hésitante mais tout aussi respectueuse, la kunoichi fit de même. Le code de l’honneur devait toujours être respecté. Toujours… Si Ryuudan savait qu’elle l’avait souvent transgressé… elle était pire qu’un assassin… Et son double s’amusait de cela, lui mettait une pression affolante sur les épaules, jouait avec ses remords…

Le combat commença. Aucun ninjustu quelconque ne fut utilisé. Les deux adversaires avaient annulé le sharingan. Ils se contournaient avec légèreté, esquivaient avec souplesse les attaques. Personne ne semblait fatigué. De loin, on aurait pu croire à un spectacle mis en scène en avance. Tatsukii, qui avait retrouvé sa concentration, fixait les yeux de son clone pour y lire ses attaques. Mais ses yeux semblaient dépourvus de la moindre expression… comme deux taches sombres peintes sur son visage… aucune de ses attaques ne blessaient l’Ombre, et grace à son expérience du combat, elle parvenait quand même à esquiver la lame qui voulait la tuer.

Puis le rythme s’accéléra. Personne ne prenait le dessus jusqu’à ce que le katana de l’Ombre érafla Tatsukii qui avait tenté de le tuer avec son attaque la plus puissante…
- Comment est-ce possible ? marmonna-t-elle… on dirait qu’elle prévoit mes attaques…
- D’ailleurs, je prévois tes attaques, sourit son clone. Je lis en toi… Je suis toi… ne l’oublie pas…

Tatsukii, en désespoir de cause, activa son sharingan. Les yeux de sang l’aidèrent à lire les attaques de son double. Malgré la vitesse, elle parvint à se défendre. A attaquer. Dans sa mémoire jaillissaient des images de combats déjà menés, contre des personnes qu’elle avait eu la mission de tuer, contre Ryuudan, contre Eiji… Les lames s’entrechoquaient, laissant des flash de lumière apparaître. Plus le temps passait, et plus elle avait l’impression que ses yeux rouges progressaient. Elle pouvait maintenant les utiliser longtemps sans souffrir…. Et à lire de plus en plus les actions… les deux tomoes tournoyaient lentement, avec le calme de Tatsukii. Puis, sans qu’elle comprenne, son double utilisa le ninjutsu.

Elles se battirent encore longtemps. Le ciel s’était assombrit et la nuit était tombée, brusquement, comme elle tombe dans les montagnes. Malgré tout, aucune trêve n’était accordée aux adversaires qui se battaient pour leur vie. De loin apparaissaient des grondements, des lueurs, des cris… si reconnaissables… les Mille-Oiseaux… Cela faisait si longtemps qu’elles tentaient de prendre le dessus sur l’autre. Elles étaient épuisées toutes les deux, écorchées, tailladées par les lames tranchantes de leurs katanas. Leur volonté, elle, restait inébranlable. Un fracas se fit entendre, puis, le silence.

Tatsukii venait de projeter son double contre la cascade de glace. Celle-ci se fissura. Puis s’effondra sur l’Ombre. Elle eu le temps de souffler. Une seconde. Lorsqu’elle comprit que son double avait fait une permutation avec une vieille souche qu’elle avait trouvé dans la forêt toute proche. Ses yeux se relevèrent, et derrière ses cheveux noirs, brillèrent d’un écarlate meurtrier. Elle tenta de se ressourcer dans la nature, comme elle le faisait avant… comme si les êtres vivantes, les arbres, les plantes, avaient du chakra. Comme si elle pouvait leur en emprunter… Elle sentait qu’elle n’était pas loin de le faire mais elle ne pouvait essayer quoi que ce soit en plein combat. Elle décida donc de donner de son énergie aux nuages. Ils se rassemblèrent au-dessus d’eux. Il fallait en amener plus, toujours plus… des nuages qui venaient de loin et qui avaient eu le temps de se charger…
- Qu’est-ce que tu fais ? Tu sais que la pluie ne me fait pas peur ? ricana l’Ombre.
Elle ne répondit pas. Les nuages se faisaient nombreux, s’entassaient… la Lune disparut. Quelques gouttes commencèrent à tomber. Puis la grêle. Les larmes gelées du ciel tailladaient les pommettes de la jeune fille, ça la brulait un peu.
Tatsukii rassembla encore plus de nuages… Ils commençaient une lente rotation au-dessus d’elle. Ils fallaient qu’ils bougent, qu’ils se chargent…
- Tu fais fuir ton chakra dans la nature, pauvre folle ! Ca se voit… tu es un vrai soleil de chakra avec son sharingan, on te verrait à des kilomètres…
- BATS-TOI !
Le combat repris, enchainant technique sur technique. Tatsukii hésitait, ne voulait plus tuer… pourtant, sa vie en dépendait… sa vie… était-elle vraiment importante ?
Elle secoua la tête pour effacer cette pensée morose. Son double, profitant du divertissement, sauta en l’air, le katana meurtrier levé au dessus de sa tête. Tatsukii ferma les yeux. Elle se concentra. Les nuages s’arrêtaient de tourner. De loin, on pouvait voir cette masse nuageuse concentrée dans les montagnes… même de la mer, si cela se trouve… et au milieu de ce déluge de grèle, l’Ombre, le katana levé. Et, sur terre, cette petite ninja… Elle voulait attirer l’électricité… attirer la Foudre…

« KIRIN NO JUTSU ! »

La jeune fille hurla. Ses yeux voyaient flous sous la fatigue. Ses jambes tremblèrent et cédèrent. La peur l’envahit, ses paupières se baissèrent. Tout s’accélérait.
« WIIIIIIIIIILD ! »

Un bruit éclata. La kunoichi s’effondra à terre. Le sang coula des oreilles de Tatsukii sous la force de la détonation. L’Ombre éclata en mille morceaux. Le son se propagea de vallée en vallée, amplifié, dédoublé… si puissant… majestueux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsukii

avatar

Féminin Nombre de messages : 313
Age : 24
Localisation : sous un arbre ^^
Emploi/loisirs : taper mon voisin x)
Humeur : joyeuse =)
Date d'inscription : 03/03/2009

Feuille de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
140/150  (140/150)
Avertissements: 0 avertissement - Membre Parfait

MessageSujet: Re: Un Orage dans les Montagnes   Lun 13 Déc - 20:35

La grêle laissa peu à peu place à la pluie. L’ambiance glaciale devint douce et feutrée… La neige recouvrit la jeune ninja, se teintant du rouge sanguin. Tout semblait normal… dans un accès de folie, la kunoichi avait cru se battre avec son double. Avait cru…


Les bouts de glace du double fondirent étrangement, formant une flaque visqueuse au milieu de la neige. Puis elle se déforma et une personne apparut. Un ninja, visiblement très amoché. Il se tourna en direction de Tatsukii puis susurra : « Si tu t’en sors, tu seras sourde et aveuglée par ton éclair pendant un bout de temps… je n’aurais plus aucun mal à te ramener… ». Il disparut.

Le cœur de Tatsukii ralentit. Si personne ne la réveillait, dieu sait combien de temps elle resterait là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Orage dans les Montagnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le vent siffle dans les montagnes...
» A l'approche des Montagnes
» Une promenade [Pv Souffle Mortel]
» Dans les montagnes, un monatère éloigné
» Du vent dans les montagnes [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Chronicles :: RPG :: Montagnes-
Sauter vers: