Créez votre shinobi et faîtes le devenir le meilleur !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Loup, une Montagne... un rêve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsukii

avatar

Féminin Nombre de messages : 313
Age : 24
Localisation : sous un arbre ^^
Emploi/loisirs : taper mon voisin x)
Humeur : joyeuse =)
Date d'inscription : 03/03/2009

Feuille de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
140/150  (140/150)
Avertissements: 0 avertissement - Membre Parfait

MessageSujet: Un Loup, une Montagne... un rêve...   Mer 22 Déc - 21:07

HRP : j'ai mis un bout sous forme de song-fic, si ça ne te conviens pas, je change ça ^^


Quelque chose de chaud la réveilla. Enfin, « réveiller » est un mot un peu optimiste. En réalité, elle sentit seulement un peu de chaleur et décida qu’être dans les ténèbres jusqu’à ce qu’elle meurt d’hypothermie ne la tentait guère. C’est pourquoi, alors que la Nuit avait déposé son manteau depuis longtemps déjà, Tatsukii ouvrit les yeux. Mais il ne se passa rien. Pas la moindre image, pas même une simple tache floue. Rien. Pourtant, la Pleine Lune avait fait apparaître son disque argenté dans le ciel…

Elle se concentra alors sur le son qu’elle pouvait entendre, faute de pouvoir bouger. Des sifflements lancinants lui perçaient les tympans. Mais elle n’entendait rien d’autre. Elle resta un peu de temps ainsi, avec la sensation d’être paralysée. Puis son oreille entendit un son. Elle fut même surprise du fait que sa main droite recevait une information. Quelque chose de chaud et doux. Sa main gauche et tout le reste, d’ailleurs, semblait avoir disparu. Elle avait beau ouvrir les yeux, elle ne voyait rien.

Quelques heures plus tard, Tatsukii parvint à se lever. Elle avait comprise que la « chose chaude et douce » n’était qu’un Loup venu à son aide… depuis qu’elle était petite, les Loups avaient remplacé ses parents qu’elle n’avait jamais connus. Elle décida alors d’invoquer Hayate. Il était enfin l’heure d’apprendre à communiquer avec lui… il n’était jamais trop tard. La présence du loup blanc la rassura un peu. La jeune fille décida de marcher pour sortir de cet endroit dont elle ne se souvenait presque plus. Impossible de se rappeler ce qui s’était passé. Juste l’idée d’un éclair qui l’avait aveuglée. Et le noir. Si envahissant. Elle avait presque peur. Mais ce sentiment s’évada tout comme il était venu. Tatsukii avait toujours ignoré la peur, mais connaître cette impression ne la gênait pas. Du moment qu’elle gardait le contrôle d’elle-même…

Les deux compagnons arrivèrent à une plaine. Tatsukii ne savait pas réellement comment commencer… devait-elle lui parler à haute voix ? Essayer de chercher où se trouvait l’esprit du loup parmi le dédale des milliards d’esprits alentours, des arbres, des animaux de la forêt ? Etrangement, elle choisit la deuxième solution. Elle se posa sur la souche d’un arbre mort en essayant de ne pas penser aux bestioles qui devaient grouiller là dedans… de toute façon, elle avait tout le temps devant elle…
Tatsukii commença à malaxer son chakra. Quelques dizaines de minutes plus tard, elle tenta de démêler le sac de nœuds des esprits environnants. A chaque fois qu’elle rencontrait un esprit, elle essayait de voir s’il s’agissait de celui d’Hayate. Au bout de quelques heures, elle se rendit compte que ce n’était définitivement pas la bonne solution.

S’étant concentrée sans rien faire pendant un temps relativement long, la jeune ninja s’était tout d’abord refroidie mais surtout, sa patience était assez limitée. Elle partit se battre contre un arbre avec son katana, ne pouvant voir les dégâts qu’elle faisait. Elle s’entraîna pendant des heures, jusqu’à ce que le jour se lève. La façon dont les sons lui arrivaient, les échos, lui donnaient de précieuses informations sur les obstacles et les mouvements. Si bien que lorsqu’il fut presque midi, Tatsukii avait agrandit la clairière d’au moins trois fois sa taille initiale. Il fallait voir positif, elle avait plus de place pour s’entraîner.

La kunoichi s’accorda ensuite une pause. Elle retourna sur sa souche –ou une autre, elle ne pouvait pas dire de laquelle il s’agissait- et sentit Hayate contre elle. Il poussa un gémissement plaintif, posant sur elle ses grands yeux bleus foncés. Etaient-ce les yeux de Tatsukii, sans vie, qui semblaient glisser sur le paysage qui l’effrayaient le plus, ou ce manque qui émanait d’elle…
Machinalement, la jeune fille traça des traits dans la neige…
« Tatsukii ? »
Elle se retourna.
« Tatsukii ? »
Elle répondit à haute voix : « Ou… oui ? Il y a quelqu’un ? ».
« Ben… moi ! »
« Qui es-tu ? »
« Tu peux parler dans ta tête, tu sais… je t’entendrais quand même ! »
« Hayate ? »
C’est ainsi qu’une passionnante discussion commença ; difficile en effet de faire plus stérile… enfin, cela distrayait la kunoichi et l’exerçait à parler avec l’invocation. Pendant l’après-midi, la jeune fille continua sa marche dans les montagnes vers Konoha, se battant contre Hayate, s’exerçant à ne pas être perdue sans ses yeux. Le jeune loup, peu expérimenté, ne sentit pas qu’ « on » les suivait… par contre, il arrivait bien à guider la ninja qui parvenait maintenant à courir au milieu des arbres sans s’en prendre un dans la figure… enfin, presque…
« Aiieuuh ! »
« Je t’avais prévenu, pourtant ! »
« Je t’assure que non ! C’est pas possible d’être autant de mauvaise fois, Hayate ! »
Le loup blanc se jeta sur elle et ils roulèrent dans la neige.
« Loup insoucient ! »
« Fille entêtée ! »
Ils décidèrent finalement de camper sur place, comme le soir tombait et que l’endroit semblait en sécurité. Ils étaient en bas d’une arête gigantesque, près d’un lac de montagne si large qu’on n’en voyait pas les bords.
« On est bien ici, je ne vois rien de dangereux, et comme il y a un grand soleil, il ne pleuvra pas d’ici deux jours, parole de Loup ! »
Hayate se coucha à ses pieds, se lovant contre elle. Il était encore jeune… mais elle sentait qu’il avait du potentiel. Quand il oubliera d’être gamin, elle arrivera certainement à en faire quelque chose…
Elle se leva, bien décidée à faire renaître l’éclair qu’elle avait formé un peu de façon surprenant la fois dernière. Elle ne se souvenait de presque rien, mais pour faire un éclair, il fallait des nuages. Elle décida alors de se concentrer. Mais elle ne pouvait pas voir s’il y en avait, et n’ayant pas une assez grande connaissance de son chakra et de ceux qui l’environnaient, décida de faire appel à Hayate.

Une boule de neige atterrit pile sur la truffe du loup endormi. Celui-ci fit un bond et retroussa ses babines, laissant apparaître une rangée de crocs ivoire.
« T’es dingue de me réveiller comme ça ? » hurla-t-il dans l’esprit de Tatsukii, qui dansait littéralement dans la neige.
« T’as vu, j’ai réussi ! j’ai réussi ! Je vais y arriver sans voir ! »
« Tu veux quoi ? »
« Que tu me dises si tu vois des nuages. »
« T’as d’autres questions stupides comme ça ? »
« Non. »
« Je suis d’accord, à une condition : que tu répondes à une question. »
« Bien sûr, laquelle ? »
« C’est qui, Wild ? »
« Comment tu connais son nom toi ? »
Tatsukii décida de se concentrer sur les nuages. Elle avait beau se concentrer, elle ne parvenait qu’à ramener un pauvre petit cumulus.
« Je pense que tu devrais dormir un peu, Tatsukii ».

Obéissant, la jeune fille s’adossa contre un arbre et attendit que le loup s’endorme. Puis elle retourna à son entrainement. Elle avait beau galérer, les nuages ne semblaient pas vouloir venir. D’un côté, la jeune fille n’avait aucun moyen de savoir si une masse nuageuse s’accumulait là-haut. Enfin, presque…
Ce fut vers 6h du matin, après une nuit de travail acharné, qu’une goutte tomba enfin. Elle commençait à arriver à quelque chose.
« …et comme il y a un grand soleil, il ne pleuvra pas d’ici deux jours, parole de Loup ! » avait dit Hayate.
C’était elle qui était responsable de cette goutte… elle continua, l’espoir lui ayant soudainement redonné des forces…

Beyond the horizon of the place we lived when we were young
In a world of magnets and miracles
Our thoughts strayed constantly and without boundary
The ringing of the division bell had begun


La jeune ninja se rappelait des conseils d’Eiji, des entrainements suicidaires de Ryuudan… Elle devait puiser cette force quelque part… la pluie s’intensifia. Au loin, le tonnerre commença à gronder…
Au pied d’un arbre, un loup dormait, si paisiblement…

Along the long road and on down to the causeway
Do they still live there by the cut
There was a ragged band that followed in our footsteps
Running before time took our dreams away


Du haut de l’arête montagneuse, une silhouette contemplait la scène… Tatsukii, de son côté, continuait à amasser des nuages au-dessus d’elle. La pluie battante écrasait violemment ses gouttes sur elle. Elle décida de déclencher l’éclair… pour cela, il fallait que l’éclair, soit chargé. Une rotation des nuages… elle essaya de les faire tourner, mais n’y parvient pas. En haut de la montagne, quelqu’un rit.
A genoux dans la neige boueuse, la jeune fille faiblissait… donnant toujours plus de son énergie aux nuages… une fois que la rotation aurait commencé, elle savait que ça irait. Le plus dur était de leur transmettre le mouvement…

Leaving the myriad small creatures trying to tie us to the ground
To a life consumed by slow decay


Elle sentait son énergie fuir à toute allure… si cela continuait ainsi, elle ne pourrait même plus se relever. Elle donna, comme dernier espoir, une vague d’énergie aux nuages…

The grass was greener
The light was brighter
With friends surrounded
The nights of wonder


Le Soleil pointait doucement ses rayons lumineux partout autours dans les montagnes, mais au niveau du lac, les nuages avaient commence à tourner. Ils se chargèrent, accumulèrent peu à peu ce dont Tatsukii avait si besoin…

Looking beyond the embers of bridges glowing behind us
To a glimpse of how green it was on the other side
Steps taken forwards but sleepwalking back again


Ses jambes tremblèrent. Pourtant, elle était si proche du but… le loup dormait encore et elle tentait de savoir si la charge accumulée là-haut était suffisante… comment le savoir ? Comment déclencher cet éclair ?...
Le sharingan s’alluma. Un flot de puissance se joignit à celui qu’elle offrait déjà aux nuages…
Le tonnerre commença à gronder, il se rapprochait…

Dragged by the force of some inner tide
At a higher altitude with flag unfurled
We reached the dizzy heights of that dreamed up world
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied
Our weary eyes still stray to the horizon
Though down this road we've been so many times


Elle n’eut qu’à donner d’un coup tout ce qui lui restait d’énergie pour que la foudre tombe… Et elle aussi, d’ailleurs…

The grass was greener
The light was brighter
The taste was sweeter
The nights of wonder
With friends surrounded
The dawn mist glowing
The water flowing
The endless river


En haut de la montagne, la silhouette disparut. Hayate ouvrit un oeil, se leva, traîna la jeune fille à l’abri. « N’oublie pas que je serais là pour toi… »

“Forever and ever “

Le Loup disparut…





EDIT : C'est fini pour moi, sauf si tu veux que je rajoute quelque chose Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Loup, une Montagne... un rêve...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage d'une montagne à l'autre
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités
» La douleur de la montagne.
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Chronicles :: RPG :: Montagnes-
Sauter vers: